Introduction

Autrefois fortement présente au Nord de Paris, la Flamande a connu à l’issue des deux guerres mondiales une forte régression de ses effectifs qui a justifié la mise en place d’un plan de sauvegarde par le Ministère de l’agriculture dès 1977 et par la suite à partir de 1985 de la Région Nord - Pas de Calais au travers des activités du Centre régional de ressources génétiques. Les effectifs sont aujourd’hui stabilisés avec un peu plus de 800 vaches inscrites au contrôle laitier.

Le dynamisme des éleveurs accompagnés techniquement par la Maison de l’élevage du Nord a permis à l’ancienne UPRA Rouge Flamande de demander et d’obtenir en 2008 son agrément auprès du Ministère de l’agriculture afin d’être reconnue comme organisme national de sélection de la race bovine Rouge Flamande. Elle se dénomme aujourd’hui l’Union Rouge Flamande.

L’Union Rouge Flamande doit satisfaire à des engagements de type réglementaire, elle a notamment la responsabilité de :

  • tenir le livre généalogique,
  • organiser la collecte et l’enregistrement des données de la morphologie raciale,
  • orienter le programme d’amélioration génétique de la race.